Thursday, August 26, 2004

Je suis très affectée!

Voilà, ça y est, je sais enfin, après deux mois d'attente fébrile, a quelle sauce je vais être mangée!
Je suis en effet affectée dans le département n° 3! Je suis très contente car c'est un bon compromis: pas loin de mes amis et assez loin de ma famille ;)

Je suis dans un Lycée de la Préfecture donc:

1. La première chose que la geekette que je suis a pensé c'est : "ouf, je vais pouvoir avoir l'ADSL!"

2. OMG, c'est un Lycée Général et Technique, ils vont tous me prendre pour une élève (j'ai l'habitude, mais au bout d'un moment je pense que ça va peut-être m'énerver!)!

3. Qu'est ce que je vais bien pouvoir me mettre?!?!?!

4. J'espère que ma conseillère pédagogique sera plus sérieuse que celle de mon stage!

Flashback: Avril 2004, stage en Lycée ZEP, la prof "Bon, qu'est-ce qu'on a fait la dernière fois? On a fini le texte? Bon, ben on va le traduire alors", en 15 jours elle a mis plus de 10 élèves à la porte. Elle les tapait, leur tirait les cheveux, les traitait de crétins et de débiles... Très instructif comme expérience... J'ai appris ce que je ne voulais pas devenir!

4. Une amie à moi est SASU (Secrétaire Administrative Scolaire et Universitaire) dans un lycée à 500 m de là. Elle a un logement de fonction avec deux chambres, est-ce qu'on a le droit de se mettre en colocation? Si quelqu'un sait, faites-moi signe!

Wednesday, August 18, 2004

Savoir ménager la chèvre et le chou!

Tout d'abord, qui sont la chèvre et le chou et qu'est-ce que ce post vient faire ici, vous demandez-vous...

Explications:

J'habite depuis 6 ans dans le département n°1, c'est magnifique, la plupart de mes amis y sont encore, on peut sortir, faire la fête...

Mes parents habitent dans le département n°2. C'est magn... enfin, c'est chez moi, ou plutôt chez eux en fait. C'est sympa mais paumé et je ne connais plus personne.

Vous suivez toujours?

Il y a 200 kms entre le département 1 et le département 2.

Or, la formation de prof se déroule tous les mercredis et jeudis dans le département 2, près de chez mes parents (ô joie!)...

Vous comprenez mieux le dilemme quand on me demande de faire mes voeux d'affectation...

Conclusion:

J'ai demandé le département 1 en premier, tant pis pour la route... au moins, j'aurai un semblant de vie sociale... Puis j'ai l'idée très bête et non-fondée que les formateurs sont mieux ici... C'est ridicule, je sais!

Puis j'ai demandé le département 3 (oui, je sais je ne vous en ai pas encore parlé) parce qu'il est entre le 1 et le 2... Moins paumé, moins d'amis mais plus près... Un bon compromis, quoi!

Enfin, honte sur moi, j'ai demandé le département 2 en dernier... Faites que mes parents ne le sachent jamais!!!

Moralité (les profs sont très moralisateurs!):

Je ne sais vraiment pas ménager la chèvre et le chou... Et qui plus est, je mens très mal!

Wait and see!

Tuesday, August 17, 2004

What is the Difference Between a Chicken and a House PART ONE

What is the difference between a chicken and a house?
Ou la fin du mythe du professeur


Maintenant que l’Education Nationale me compte parmi ses ouailles, je tiens à éclaircir quelques points quant au statut du professeur.

IDEE RECUE n°1 : Le professeur dort dans un placard.

FAUX ! Le professeur, quand il n’est pas en classe ou en train de corriger des monceaux de copies insensées, a une vie sociale. Il sort, a des amis, danse (mais mal), fait du sport (enfin pas souvent), a de l’humour (mais de l’humour de prof !), sait même parfois faire la cuisine.

VRAI ! Il est difficile pour un professeur d’avoir une vie sociale puisqu’on l’envoie dans des endroits saugrenus.

Mettons-nous en situation :

Situation 1 :
Jeune : Eh toi là, files-moi ta caisse !
Professeur : Bonjour, ô apprenant avide de savoir, que désires-tu ?
Jeune : Wouah, comment elle m’ parle, motherfucker !
Professeur : Je vois que tu as déjà des notions d’anglais, comme c’est intéreff… ouch ! ouch !

Situation 2 :
Individu : Bonjour, vous êtes nouvelle, je ne vous ai jamais vu dans ce bar ?
Professeur (rire embarrassé) : Euh… Non, je viens d’emménager par ici.
Individu : Ah bon, pour raison professionnelle ou personnelle ?
(Façon détournée de demander si célibataire ou pas)
Professeur : Pour raison professionnelle, je suis professeur.
Individu (énervement visible) : ALORS, t’en as pas marre des vacances, eh, branleuse, qu’es’ tu fait là, t’es pas en grève ?


Difficile dans ces conditions de nouer des liens avec les autochtones, izeunt it ?

L’idée reçue n°1 est donc en partie confirmée.
******

IDEE RECUE n°2 : Le professeur professe toute la sainte journée.

FAUX ! Le professeur garde ses neurones au chaud pour assurer de bons cours, le reste du temps, il est aussi con que tout le monde… Parfois même plus.

Mettons nous en situation :

Le professeur se lève. Premier geste réflexe : il met ses lunettes sur son vieux nez crochu de professeur. Or, ô rage, ô désespoir, ce matin-là ses lunettes ne sont pas sur sa table de chevet à côté de son verre à dents ! C’est la fin du monde, le ciel va lui tomber sur la tête par Toutatrix ! En effet, notez bien que le professeur n’aime pas le changement ! Il téléphone vite au collège pour « poser un congé maladie » pour avoir le temps de chercher lesdites binocles. Ouf, mais bien sûr, elles étaient dans le freezer, avec son livre du soir ! Du coup, le professeur profitera de son jour de repos pour parcourir le catalogue de la CAMIF en quête de mobilier non suédois.

VRAI ! Etre professeur est une vocation, cela ne s’invente pas. Quand on est professeur, c’est 24h/24… Toujours prêt !

Mettons nous encore une fois en situation :

Situation 1 :
Le professeur est (croyez-le ou non) avec des amis dans un parc d’attraction. Devant lui des adolescents bourgeonnants, strings au vent. Soudain une canette de Coke (pas la drogue, l’autre !) tombe « com’ par hasard » à terre… Ni une ni deux, sans réfléchir, le professeur s’approche des ados médusés pour les intimer (voire intimider) de ramasser l’objet du délit et de le mettre (non pas où je pense mais) à la poubelle.

Situation 2 :
Le professeur est dans un train, il y a du chahut… Il résiste… Mais il y a de fortes chances pour qu’il ne puisse s’empêcher d’aller tâter de l’autorité avec les chouinards d’à côté, non mais, sans blague, merde !

NB : Toute ressemblance à des événements réels ne serait absolument pas fortuites, bande d’ignares !

Why do I love English:

Let's face it: English is a confusing language.

There is no egg in the eggplant, no ham in the hamburger and neither pine nor apple in the pineapple. English muffins were not invented in England; French fries were not invented in France.

We sometimes take English for granted. But if we examine its paradoxes we find that, quicksand takes you down slowly, boxing rings are square and a guinea pig is neither from Guinea nor is it a pig. If writers write, how come fingers don't fing? If the plural of tooth is teeth, shouldn't the plural of phone booth be phone beeth? If the teacher taught, why didn't the preacher praught?

If a vegetarian eats vegetables, what the heck does a humanitarian eat!

Why do people recite at a play, yet play at a recital? Park on driveways and drive on parkways? You have to marvel at the unique lunacy of a language where a house can burn up as it burns down and in which you fill in a form by filling it out and a bell is only heard once it goes!
English was invented by people, not computers, and it reflects the creativity of the human race (which of course is not a race at all).

That is why when the stars are out they are visible, but when the lights are out they are invisible.

Do infants enjoy infancy as much as adults enjoy adultery?
Why is the man who invests all your money called a broker?
Why is a person who plays the piano called a pianist, but a person who drives a race car not called a racist?
Why are wise men and wise guys opposites?
Why do overlook and oversee mean opposite things?
If horrific means to make horrible, doesn't terrific mean to make terrible?
Why isn't 11 pronounced onety one?
If lawyers are disbarred and clergymen defrocked, electricians can be delighted, musicians denoted, cowboys deranged, models deposed, tree surgeons debarked, and dry cleaners depressed?
If you take an oriental person and spin him around several times, does he become disoriented?If people from Poland are called "Poles", why aren't people from Holland "Holes"?
And why is it that when I wind up my watch it starts but when I wind up this story ends?

Previously in Miss A.'s Life

1986:

Miss A.: "Maman, maman, plus tard je veux être boulangère sur la Lune!"
Madame G.: "Mais oui ma fille, tu viendras nous chercher en navette spaciale pour venir te voir, hein!"

1990:

Miss A.: "Maman, Maman, quand je serai grande *scorn* je serai journaliste!"
Madame G.: "Tu sais A., tu risque de ne pas devenir bien grande et pour être journaliste faut couch... être pistonnée"
Mes illusions s'effondrent!

1994:

Miss A.: "Maman, je crois que je veux faire prof"
Madame G.: "Si tu veux mais tu sais que les profs sont toujours en grèves quand ils ne sont pas en vacances et que ce sont de sombres crétins imbus d'eux-même la moitié du temps?"

1998:

Arrivée à la prépa (idem à la fac):
Miss A.: "Tu veux faire quoi toi?"
Etudiante 1: "Ben, prof, comme ma mère et toi?"
Miss A.: "Prof aussi mais surtout pas infirmière comme ma mère, et toi?"
Etudiante 2: "Prof, je crois, parce que avec toutes les vacances et tout c'est cool."
Miss A.: "Mais vous voulez faire ça que pour ça?"
Etudiante 1 & 2 en choeur: "Mais noooon, mais c'est quand même pratique quand tu veux élever tes enfants en même temps"
Miss A. (pensant): OMG (Oh My Goddess) je suis pas faite pour l'Education Nationale s'ils pensent tous ça... Pourtant je veux faire prof... Apprendre aux gamins des choses, faire passer la passion que l'on a pour une matière...

2001:

Grande-Bretagne, Ecole Privée pour Filles à Papa super riches:
Mademoiselle A.: Bonjour, asseyez-vous... (les filles restent debouts)... hum... assis?... (toujours debouts)... Sit down... (elles s'asseoient)
Mademoiselle A.: Bonjour, je m'appelle Mademoiselle A.G., j'ai 21 ans et je suis Française. Je suis votre nouveau professeur de Français.
Elève 1 à Elève 2: What is she talking about?
Elève 2 à Elève 1: She's French, she must be speaking French then...
Mademoiselle A. (un peu déconcerté): How long have you been learning French?
Elèves en choeur: 3 years!
Mademoiselle A. (pensant): C'est pas gagné!

2004:

France, 12 juillet, Château de Versailles (en visite au boulot d'une amie):
CA Y EST! J'AI MON CAPES D'ANGLAIS!!!

C'est la naissance d'une nouvelle prof d'anglais encore pleine d'illusions et qui compte bien les transformer en réalités!

WELCOME INTO MY WORLD!